vendredi 27 janvier 2012

Vendredi 27 janvier 2012 KOUNDOU-BANDiAGARA 73 Kms




Notre nuit a été excellente, une auberge très calme avec une ventilation naturelle par la porte et la fenêtre grillagées (tamis pour nous protéger des moustiques) De nouvelles chambres ont été aménagées, un bon endroit pour randonneurs.
Petit déjeuner 7h45 dans la cour ombragée, tous les garçons se pressent pour nous servir, nous sommes les seuls touristes.
Django s'associe à nous et nous fait part de la vie actuelle. Nous lui laissons des vêtements pour son bébé, une petite fille née en octobre dernier et des médicaments pour le centre de santé de Koundou.(Nous leur adressons les amitiés de tous les compagnons de l'an dernier.)
La vie est difficile dans le pays Dogon privé de visiteurs.
Après avoir fait nos adieux à tous nos amis, nous les quittons pour une journée de tourisme dans ce lieu magnifique aux 3 milieux naturels (plateau, falaise et plaine), une occasion de fantastiques randonnées.
Au pied de la falaise nous profitons des activités quotidiennes des Dogons, nous passons par les dunes et le canyon d'où nous admirons la plaine qui s'étend à perte de vue jusqu'au Burkina Fasso. Spectacle insolite, des femmes remontent des fagots de tiges de mil posés sur la tête en empruntant une échelle dans le canyon.
Sur la piste plus sableuse et moins caillouteuse qu'hier, nous voyons des barrages destinés aux retenues d'eau pour favoriser les cultures maraîchères. Des sacs d'oignons récoltés sont en attente de transport pour les différents marchés.
Au joli village de SIBI-SIBI (belles constructions en pierres) une ambulance typique (une moto à 3 roues ,genre triporteur offerte par la ville de THORIGNE - FRANCE est stationnée à proximité de l'école.(voir photo).
Arrivés à Bandiagara, jour de marché, voulant nous rendre dans un campement, Fagaye emprunte une rue en sens interdit (sans avoir vu le panneau) un policier touareg l'interpelle et lui confisque sa carte grise. Pour la récupérer Il doit se rendre au poste de police où le choix est de : 6000cfa contre reçu ou 2000 cfa pour le thé, le choix est vite résolu.......Notre bon coeur nous a incité à leur offrir le thé.
Nous arrivons à l'hôtel La Falaise où nous passerons la nuit.
Très difficile de publier des photos nous les mettrons dès que possible.

4 commentaires:

  1. J'ai mis un commentaire sur jeudi , quand j'ai fait ce commentaire , la journée de vendredi n'était pas encore arrivée!!!!!!! (difficulté pour ecrire sur le blog , je pense !!!) à++++ ALAIN

    RépondreSupprimer
  2. Tout à l' air de bien se passer pour vous;tous les jours qui passent vous font vivre de nouvelles aventures.je ne pensais pas que l'on trouvait du pastis au Mali!!!!y avait-il les glaçons?
    Je crois que vous allez rentrer avec le froid, c'est du moins ce qu'annonce la météo.
    On vous embrasse.
    Nicole et Gérard.

    RépondreSupprimer
  3. En tout cas,bravo pour la rédactrice de ce blog,on vit pratiquement vos aventures au jour le jour!c'est une régalade de lire et de presque participer a votre voyage!!Ici on nous annonce du froid a venir,ca va vous changer de la chaleur.
    Bonne continuation et a bientôt
    Claudine et Rene

    RépondreSupprimer
  4. votre séjour se termine,tout s'est bien passé,grace aux donateurs plusieurs villages de brousse vont profiter d'un peu plus de confort avec de l'eau potable sur place.quel soulagement pour ces femmes qui devaient parcourir plusieurs kilométres pieds nus pour chercher un seau d'eau.nous pensons aussi à tous les handicapés qui attendent votre soutien chaque année,quelle joie pour eux de se sentir épaulés par l'association des amis de yorola.c'est triste de voir qu'il n'y à plus de touristes,les médias font beaucoup de mal.

    bonne rentrée en france

    on vous embrasse tous les trois.

    daniel et françoise


    on vous embrasse tous les trois et à bientot

    daniel et françoise

    RépondreSupprimer