mercredi 25 janvier 2012

SEVARE - MOPTI - BANDIAGARA 85 Kms




5 h30 le haut parleur appelle à la prière, les cloches annoncent l'angélus, les coqs lancent les cocoricos et les moutons bêlent, Sévaré s'éveille ! une nouvelle journée commence.
Après le petit déjeuner nous quittons cet hôtel sympathique et agréable, le personnel y est très accueillant.
Nous retournons voir les handicapés à Mopti. Nous décidons de leur financer 5 tonnes de riz, 32 matelas pour ceux qui n'avaient pas eu la chance d'en avoir l'an dernier, les frais de scolarité de 9 enfants et des frais médicaux.
Le groupe de 65 handicapés s'est rassemblé pour nous accueilir, ils expriment leur joie et leurs remerciements en chantant et dansant au son de leur musique. C'est un moment très émouvant, ce sont des femmes et des hommes au lourd handicap pour la plupart.
Malgré tout, ils sont courageux et volontaires, ils travaillent dans des petits commerces ou artisanat. Nous les soutenons depuis plusieurs années, sans l'aide des Amis de Yorola ils vivraient dans la rue, nous leur avons donné la force de vivre dignement.
Une fois de plus nous les quittons en espérant les revoir l'an prochain.
Nous pofitons de visiter cette ville que Jacques ne connait pas, nous achetons des cartes postales (pour nos compagnons de l'an dernier nous leur envoyons nos meilleures pensées du Mali, bisous à tous).
Le Niger est un fleuve très attractif, ces rives sont inondées de petits commerces mais aussi de détritus qui partiront au grés de l'eau à la saison des pluies. Mopti était une ville très touristique, le départ des pinasses de commerce ou de tourisme étaient un véritable spectacle. Le port grouillait d'activités, malheureusement les touristes ont désertés cette région pour des problèmes de sécurité.
Cette situation n'a fait qu'agraver leurs difficultés.
Après le repas pris au Bisap café, nous reprenons la route pour Bandiagara (pays Dogon) où nous passerons la nuit à l'auberge de la Falaise. Au cours du trajet nous avons un nouveau contrôle de police pour assurer la sécurité des touristes.
Ne soyez pas inquiets, si vous n'avez pas de récits demain(pas de réseau)
Nous ajoutons à notre amie Marie CLAUDON une pensée affectueuse en raison du départ de notre ami et collègue boulanger à Vagney Marcel dit TOTO. (A lui transmettre SVP.)

3 commentaires:

  1. Ce n'est pas PARIS qui s"eveille mais SEVARE tres bonne introduction MARIE JO , continue , tu drviendras bientot journaliste!!!!! continuer vote voyage avec plus de securité que l'année derniere !!!!mais ik faut toujours faire attention , merci pour le commentaire bisous ALAIN SUZANNE

    RépondreSupprimer
  2. le récit de cette journée est très émouvant avec ces pauvres handicapés qui restent dignes malgré leurs handicaps et leur condition de vie.

    Cela peu paraître rassurant d'être contrôlé par la police mais restez sur vos gardes d'autant qe vous approchez d'une région moins sûre.

    On pense bien à vous et nous serons heureux de vous retrouver bientôt.
    On vous embrasse.
    Nicole et Gérard.

    RépondreSupprimer
  3. mopti,son port,les handicapés étape toujours aussi émouvante et pleines d'émotions la joie de vous retrouver est surement indescriptible vous leur apportez tellement d'affection et de besoins matérielles.votre séjour se termine au pays d'ogon,saluez bien django et son patron qui nous ont si bien accueillis l'année dernière.pensez à voir pour les véhicules pour l'année prochaine!!
    on pense bien à vous,on vous embrasse et à bientot
    daniel et françoise

    RépondreSupprimer